• FILMS
  • PHOTOGRAPHIES
  • SCENES
  • NEWS
  • CONTACT
Chili, septembre 1973. Au milieu de la nuit, Liliana, tout juste 15 ans, est arrêtée chez elle par des militaires avec son frère cadet. Tous les deux soutiennent le gouvernement de l’Unité Populaire du socialiste Salvador Allende, élu président en 1970. Après avoir dû fuir la dictature militaire brésilienne, João, militant révolutionnaire de 27 ans ayant trouvé refuge au Chili en 1971, est une nouvelle fois traqué par la junte, chilienne cette fois. Il sera arrêté, puis enfermé au tristement célèbre Stade National de Santiago. Alberto, qui a chanté la révolution pendant les 1000 jours du gouvernement de l’UP, se réfugie lui dans une ambassade. Fuir, se cacher, sauver sa vie, résister ou s’exiler. Nos témoins, Liliana, Joao, Teresa, Hector, Oscar et Alberto voient leur vie basculer le 11 septembre 1973. Ce jour là, les forces armées de Pinochet portent le coup fatal à la «voie chilienne vers le socialisme», amorcée sous Allende et portée par un formidable mouvement populaire. Dans des récits, émouvants, dignes et combattifs, ils partagent leur histoire, leur vécu, les difficultés de leur exil, le retour au pays pour certain.e.s. Si la mémoire est douloureuse mais nécessaire, l’héritage qu’ils nous transmettent est aussi un message d’espoir et de solidarité qui rappelle leur combat pour une société plus juste et égalitaire. Réalisation: Iara Heredia Lozar et Bastien GenouxEn collaboration: Marc GigaseMontage: Myriam RachmuthMusique: Lucie Mauch, Malena Sardi et Maria de la PazProduction: Detours Films / Bastien Genoux plus d'infos sur wemakeit

ME DUELE LA MEMORIA

PLAY

+ INFO

films // mer. 25 juillet 2018

ME DUELE LA MEMORIA

Documentaire de Iara Heredia Lozar et Bastien Genoux (74min)

Chili, septembre 1973. Au milieu de la nuit, Liliana, tout juste 15 ans, est arrêtée chez elle par des militaires avec son frère cadet. Tous les deux soutiennent le gouvernement de l’Unité Populaire du socialiste Salvador Allende, élu président en 1970. Après avoir dû fuir la dictature militaire brésilienne, João, militant révolutionnaire de 27 ans ayant trouvé refuge au Chili en 1971, est une nouvelle fois traqué par la junte, chilienne cette fois. Il sera arrêté, puis enfermé au tristement célèbre Stade National de Santiago. Alberto, qui a chanté la révolution pendant les 1000 jours du gouvernement de l’UP, se réfugie lui dans une ambassade.

Fuir, se cacher, sauver sa vie, résister ou s’exiler. Nos témoins, Liliana, Joao, Teresa, Hector, Oscar et Alberto voient leur vie basculer le 11 septembre 1973. Ce jour là, les forces armées de Pinochet portent le coup fatal à la «voie chilienne vers le socialisme», amorcée sous Allende et portée par un formidable mouvement populaire.

Dans des récits, émouvants, dignes et combattifs, ils partagent leur histoire, leur vécu, les difficultés de leur exil, le retour au pays pour certain.e.s. Si la mémoire est douloureuse mais nécessaire, l’héritage qu’ils nous transmettent est aussi un message d’espoir et de solidarité qui rappelle leur combat pour une société plus juste et égalitaire.

Réalisation: Iara Heredia Lozar et Bastien Genoux
En collaboration: Marc Gigase
Montage: Myriam Rachmuth
Musique: Lucie Mauch, Malena Sardi et Maria de la Paz
Production: Detours Films / Bastien Genoux

plus d'infos sur wemakeit

resister_web.jpg